Fenêtres : quel vitrage choisir ?

Fenêtres : quel vitrage choisir ?

Les vitres des différentes fenêtres d’une maison influent grandement sur son isolation thermique. En effet, les fenêtres ainsi que les portes d’une maison sont à l’origine de près de 25 pourcents des déperditions de chaleur d’un bâtiment. Le choix d’un vitrage adapté contribuera donc à une meilleure performance énergétique et au confort d’une maison, non seulement en limitant les pertes de chaleur, mais aussi en gérant la quantité de chaleur et de lumière issue du rayonnement solaire. Les vitres des fenêtres d’un bâtiment contribueront aussi à améliorer son isolation acoustique. La pose d’un double ou d’un triple vitrage constitue notamment la meilleure option pour améliorer de manière significative l’isolation thermique mais aussi sonore d’une maison.

Le double vitrage

Le double vitrage offre indéniablement de meilleures performances thermiques qu’un simple vitrage. Ce type de vitrage est constitué de 2 plaques de verre, séparées d’une couche d’air. L’air est notamment connu pour ses excellentes propriétés en tant qu’isolant thermique permet de rendre un double vitrage plus performant qu’un simple vitrage, jusqu’à deux fois. L’épaisseur générale des vitres d’un double vitrage est de 4 millimètres. La couche d’air est quant à elle plus variable selon les modèles. En effet, l’épaisseur totale d’un double vitrage est de 20 à 28 millimètres. Toutefois, la dilatation de l’air contenu entre les deux surfaces de verres au gré des variations de température peut porter atteinte aux performances d’un double vitrage. Le choix d’un double vitrage utilisant des gaz comme l’argon à la place de l’air permet notamment de remédier à ce problème.

Le triple vitrage

Le triple vitrage constitue aussi un excellent moyen d’améliorer l’isolation thermique d’une maison. Ce type de vitrage est composé de trois plaques de verre intercalées de deux couches d’air. Ce qui rend le triple vitrage plus performant qu’un double vitrage en termes d’isolation thermique. La pose d’un triple vitrage nécessite des fenêtres aux structures adaptées. En effet, un triple vitrage est beaucoup plus épais (32 à 36 millimètres) et plus lourd qu’un double vitrage. Le triple vitrage limite aussi la transmission de la lumière naturelle et de la chaleur gratuites apportées par le rayonnement solaire à l’intérieur de la maison.

L’importance du facteur G d’un vitrage

Le facteur G d’un vitrage est un facteur essentiel. En effet, il s’agit de l’aptitude du vitrage à transmettre la chaleur issue du rayonnement solaire à l’intérieur de la maison. Cela permet d’exploiter cette énergie gratuite pour réchauffer l’intérieur d’un bâtiment, limitant ainsi l’utilisation du système de chauffage. En effet, une vitre lorsqu’elle est exposée au rayonnement solaire en absorbe une partie qu’elle retransmettra ensuite sous forme de chaleur. Plus le facteur G d’un vitrage sera élevé, plus il sera apte à transmettre la chaleur générée par le rayonnement solaire à l’intérieur du bâtiment. Il convient donc de choisir un vitrage possédant un facteur G adapté aux conditions climatiques de la région où il sera installé. Les régions au climat chaud propice à de longues expositions au soleil impliquent donc le choix d’un vitrage au facteur G moins important pour éviter la surchauffe. Les régions au climat froid et peu ensoleillées conviennent plus à un vitrage possédant un facteur G élevé, favorisant le chauffage naturel de la maison généré par les rayons solaires.

Fenêtres : quel vitrage choisir ?

Frédéric Dufour

Les commentaires sont fermés.